I'm certified Level 1 in the Suhaila Salimpour Bellydance Format!!!

On est lundi fin d'après-midi et je reçois deux SMS plus un email pour m'annoncer que je suis certifiée au niveau 1 en danse orientale dans le format de Suhaila Salimpour! Alors là, je suis heureuuuuuuuuuuuuuuuuse! Beaucoup de travail, d'évolution, de dépassement de moi-même, de sueur et de bonheur! Après 15h de stage organisé par une des représentantes européennes de Suhaila, Maëlle (ma prof), 1h30 d'examen et de stress intense, la récompense est de taille !!! Description de 3 jours de folie.

 

Jeudi 24/10.

Arrivée au studio, accueil de Maëlle, et rencontre avec la grande dame qui a redonné un style à la danse orientale, Suhaila Salimpour. Je l'avoue, je suis très stressée. Ces dernières semaines, je n'ai pas assisté aux cours de manière régulière, idem pour les stages. Je me demande si je suis réellement prête... Il semble que tout le monde se pose la question à un moment, ahah. Je ne sais pas si je passerai l'examen, mais en tout cas, profitons des heures à venir pour apprendre. On est une bonne trentaine d'élèves, dont certaines déjà certifiées niv. 1 ou 2 (ou 3!), qui profitent de la venue de Suhaila en Europe pour continuer leur formation. Sabriye Tekbilek, un des deux élèves de Suhaila à être certifiée niv. 5, est l'assistante de Suhaila pour ce stage.

Echauffement à la Suhaila: renforcement musculaire, travail sur l'isolation et contraction dure ou douce de plusieurs membres du corps. Sabriye passe voir chacune des élèves pour corriger la posture du corps. Déjà beaucoup de sueur, et bien échauffées. Suhaila nous explique chaque mouvement sur lequel on va travailler en drill (marcher sur 1/4 ou 1/2 temps, pied à plat ou relevé; en file autour de la salle, en avant, arrière et les 2 côtés. Ca vous semble irréaliste? Je vous invite à venir suivre un cours de Maëlle pour tester: c'est dingue mais c'est faisable!). Un mouvement, un drill, un mouvement, un drill, etc. Au programme du jours: ribcage squares (carrés avec la cage thoracique), pelvis locks (contractions dures du bassin) et interior hip squares (carrés avec les hanches). 

Le premier drill me semblait accessible, et arrivée au drill du carré, je déchante complètement; j'ai l'impression de ne plus avoir de coordination! Ceux-ci peuvent commencer devant, derrière, côté gauche ou droite, s'alterner dans le sens des aiguilles d'une montre (clockwise ou CW) et inversément (counter-clockwise ou CCW). OU PIRE: alternance CW-CCW de ribcage squares suivi d'alternance CW-CCW de hip squares! Tout ça en marchant sur demi-pointe en avant puis arrière puis droite puis gauche! Dans le genre j'ai le cerveau qui fume et y'a plus aucun muscle qui refuse d'obéir à mon cerveau (j'ai oublié, y'a-t-il réellement une connexion entre les deux?!), je gagne la palme. Ou pas. Car à la fin du stage, je me sens moins seule, ce sentiment est partagé par bien d'autres élèves. Si je devais annoncer ce jeudi ma participation à l'examen du samedi, je dirais "NOOOOOOOOOOOOOON". Maëlle nous rassure en nous disant que Suhaila a fait exprès de terminer le stage en nous rendant complètement folles. Si je suis réellement rassurée... heuuuuuu? Pourtant, cette fin de soirée-là, en rétrospective, j'ai l'impression d'être plus forte (mentalement), j'ai l'impression de m'être dépassée. Et j'ai envie d'être demain!

 

Vendredi 25/10

Suhaila nous fait un speech d'accueil (pas possible de le faire la veille vu le peu de temps du 1er jour de stage), nous raconte son parcours et celui de sa formidable maman. Elle est vraiment drôle et pleine de charisme. Cela nous donne de l'en-train pour commencer. Ce matin, c'est Sabriye qui nous donne l'échauffement. On continue les carrés ce matin, et on voit les mêmes mouvements, mais en cercle (interior hip circles et ribcage circles). Ca va déjà un peu mieux, mais ça n'est pas encore le top... Temps de midi avec mes deux autres comparses de cours, Anaïs et Sonia. On partage le même sentiment: c'est enrichissant, c'est vraiment du travail qui motive mais que c'est duuuuur :)

Reprise. Suhaila nous explique que les carrés de hanches sont les mouvements les plus difficiles pour les débutants, et que cela prend beaucoup de temps. Et la matière vue la veille qui nous a rendu dingue est celle à travailler pendant les prochains mois pour grandir encore plus. Je lui explique que j'aimerais peut-être passer le test le lendemain mais que j'aimerais avoir son avis avant (eh oui, ça coûte une petite fortune tout de même...). Cette fois, on travaille les exterior hip circles (cercle extérieur) et les sagattes, sur les drills toujours. Tout nouvel élastique à mes sagattes, il est absolument bien! (élastique à manchettes 12mm acheté chez Hema à 2.75€ pour 3m). Je me sens bien, même si le travail est dur. A la fin du stage, Suhaila me dit pour l'examen : "You should be fine". OUUUUUF! Elle me dit que ma faiblesse est le interior hip square (ah oui ça j'ai remarqué ah ah ah!) et les sagattes quand la main dominante est la gauche. Oui, j'avoue que sur une phrase main gauche-main droite-main gauche (longa), ma main droite a tendance à reprendre le dessus. Mais soit, elle m'a dit que ça devrait aller! YES, je me sens encore plus reboostée!!

Ce soir, j'essaye de refaire des carrés de plus en plus vite, en alternance CW et CCW, je refais des exercices de sagattes avec main gauche dominante et surtout je revois ma théorie car l'examen n'est pas seulement pratique, il est aussi théorique!

 

Samedi 26/10, dernier jour du stage

On commence le stage avec des questions et du blabla. Je me dois de regarder le temps car à 13h, je file donner mes deux animations au MIM. J'avoue que c'est assez stressant. Je rate près de 3h de stage et je reviens tout juste avant l'examen. Je suis heureuse que Suhaila m'ait autorisée à le faire, car normalement, c'est un stage complet ou rien. Elle me dit comprendre ma situation, et puis c'est pour du Bollywood! :) Mais bon, c'est comme ça, pas le choix. J'avoue être chanceuse, car elle termine sur le twist et les Figure 8 (huit horizontaux et verticaux). Les Figure 8, c'est que j'ai l'impression de maîtriser le mieux! Echauffement et twists sur place. C'est la seule chose que je peux voir, car il est déjà 13h15 (le temps file à une vitesse, et j'ai l'impression que ce matin, tout le monde a plein de questions à poser. Non mais stooooop, attendez que je sois partie!!)

Après les deux animations au MIM, je retourne en courant au studio. Heureusement, les deux endroits sont juste à côté d'une sortie de métro! Je reviens à 16h30, elles terminent les Figures 8. On termine en révisant les Foot Patterns (pas châssés, de bourrée, grapevine, etc.) et cela dans une ambiance bonne enfant. Elle met la musique super fort, populaire, tout le monde a envie de danser. Elle nous fait terminer par deux impros, sur des mouvements que l'on veut dans le style qu'on veut. Je pense que j'ai besoin d'évacuer le stress car 18h approche, et donc, l'examen aussi!

Après une séance photo, 1/2 de pause et un peu de retard, on commence l'examen théorique. Celui-ci consiste à tester nos connaissances sur quels muscles utiliser pour tel ou tel mouvement, de pouvoir définir un mouvement, de connaître le rythme, timing, etc. Cette partie me semble assez facile. On commence le pratique. Elle nous installe dos au miroir (eh, pas folle la guêpe), en quinconce et nous annonce des mouvements à faire, puis d'autres mouvements sur un rythme, etc. Jusque là, tout va bien! Et puis elle commence les drills et là, la nouvelle tombe tel un couperet. On fait ces drills AVEC les sagattes, alors qu'antérieurement annoncé, l'utilisation des sagattes était examinée en étant sur place. CA-TA-STROPHE. Les pieds sur un temps différent que le mouvement donné, qui peut être en alternance, avec un rythme de sagattes bien plus rapide. Et pas seulement en avant! Non non, pourquoi faire simple quand on peut rajouter aussi ARRIERE, DROITE et GAUCHE? Je suis perdue, je n'arrive pas à retenir sur quel pied commencer (aaaaaaaaah, c'est de LA que vient l'expression "je ne sais sur quel pied danser! La personne ayant sorti ça devait probablement passer un test avec Suhaila...!), ni sur quel rythme mon mouvement doit être. Ca plus le stress, je n'arrive pas à jouer correctement les sagattes non plus. OK, l'examen du niveau 1 teste notre connaissance et savoir si on a compris (et non pouvoir faire parfaitement les mouvements sinon là, wouuuuuuu, j'étais trèèèèèèèèès loin du compte), mais comment montrer que je comprends comment marcher sur un rythme différent d'un mouvement si les sagattes me font perdre tout raisonnement et mémoire? J'ai l'impression que mon cerveau s'est transformé en passoire, les infos filtrent à travers comme de l'eau fuyante. J'ai envie de m'enfuir et de mettre ma tête dans un trou. En plus, ça ne s'arrête pas. J'ai l'impression que les minutes durent des heures... AU SECOUUUUURS! Et puis la phrase magique arrive "ok you can remove your finger cymbals". Et on termine par des pas de bourrées, châssés, etc. Mon corps ne répond plus à mon cerveau. Il bouge en pilote automatique.

Et c'est la fin. Je ne sais plus me retenir, les larmes coulent... J'ai clairement raté, j'ai l'impression d'avoir été un pantin désarticulé la dernière demie-heure, surtout quand je passais devant elle, je perdais mes moyens. Comment peut-elle voir que j'ai compris dans ce charabia corporel, dans ce fouillis de mains, de pieds, de hanches et de bruits de cymbales émettant un son de désespoir plutôt qu'un joli son de cuivre (bon, ok, là, j'exagère un peu, ... ). Maëlle et les filles essayent de me rassurer. J'arrive à faire bonne figure devant Suhaila et Sabriye, j'ai même le courage d'expliquer à Suhaila que les sagattes sur les drills m'ont fait perdre les moyens. Je n'ose pas lui demander comment ça été de peur qu'elle me rie au nez (j'ai vraiment tendance au mélodrame quand j'y pense...). Malgré tout, je sais au fond de moi que je suis très reconnaissante à Suhaila pour ce stage que j'ai vraiment adoré, et que son but est de pousser les gens hors de leurs limites et de pouvoir se dépasser, aller encore plus loin qu'on ne pouvait imaginer. Je sais aussi qu'elle a trouvé le niveau des participantes assez élevé, et qu'elle a voulu ne pas rester dans la simplicité du manuel, mais aller plus loin. Cependant, samedi 26/10 à 20h30, je suis incapable de raisonner. Je suis crevée, j'ai le contre-coup de trois jours intensifs, de stress. Je rentre à la maison et pleure à chaudes larmes; persuadée que je vais devoir recommencer le niveau 1. Résultat dans quelques jours...

 

Dimanche 27/10, après une bonne nuit de sommeil, je me sens déjà beaucoup mieux. Je ne pense toujours pas avoir réussi mais la vie continue, et puis je peux toujours aller repasser l'examen à Londres quand Suhaila revient en juin. De plus, ça sera une bonne excuse pour retourner dans ma ville de coeur. Ce dimanche, c'est le jour où les autres commencent le stage niv.1 de Jamila Salimpour (que je ne fais pas). Elles ont l'air hyper emballées.

 

Lundi 28/10, je m'accorde enfin du repos bien mérité après les dernières semaines de dingue que j'ai passées. Je retrouve mon amoureux pour un peu de shopping et à la station Rogier, je reçois deux SMS en simultané. Le premier est d'Anaïs "On a réussiiiiiiiii". Ah, vous avez réussi? Mais votre test de Jamila, ça n'est pas demain?? (naïve, naïve) et puis Patricia "Félicitation pour ton niveau 1 !!". Et là, le cri de joie en plein Rogier "QUOUUU-OUAAAAAAA??? J'AI REUSSIIIIII??? AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH J'AI-REUSSIIIIIII-JE-SUIS-CERTIFIEE-NIVEAU-UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUN-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH". Heureuse, j'appelle Anaïs et Patricia "nan-mais-tu-es-sûre-que-moi-aussi???" Je me sens libérée, forte, et surtout, super motivée à approfondir la danse orientale pour développer mon projet de danse indienne. Je déborde d'amour, de gratitude, d'idées pour le futur, bref, un nouvel avenir s'étend devant moi. Je suis fière de moi; d'avoir osé passer le test, d'avoir repoussé mes limites corporelles et mentales.  Je rentre chez moi et j'ai la confirmation par email par Ze Big Boss elle-même que j'ai réussi! En fait, niveau très bon car on a toutes réussi! :)

 

Moi qui ai commencé la danse orientale en octobre 2012 dans le but de me développer physiquement pour les cours de Bollywood, qui adore mais qui ne pensais pas spécialement passer les certif, ou encore moins tomber amoureuse de ce style et de le voir à part entière (plutôt que comme un complément au Bollywood), on peut dire que c'est un basculement!!  Les prochains mois, ça ne va être que du bonheur finalement: création de chorégraphies et cours de Bollywood pour mes élèves, pour moi, pour d'autres activités, répétitions avec Gori KaDance et spectacles. Et à côté, bosser dur pour, juste avant de partir à Mumbai et approfondir le Kathak,...  PASSER LE NIVEAU 2 EN JUILLET 2014, ah ah ah aaaaaaah!

Je remercie mes comparses Anaïs, Sonia, Patricia et Toria pour leur soutien, et Maëlle, au-delà d'avoir organisé ce stage, de m'y avoir poussée et d'avoir cru en moi. Je suis également reconnaissante à Suhaila de travailler dans une exigence dont j'ai besoin, et de ne pas se contenter du peu que l'on peut donner. En bref et je vais me répéter, je la remercie de m'avoir poussée à me dépasser plus que ce que je ne pouvais imaginer.

 

WE DID IT!!! :)

 

Tags: